🎟 Réservez votre soirée d’exception sur le Belem le vendredi 19/07 🎟

Sur l'eau, la prog maritime

MilPat

Dans les années 1930, un nouveau type de navire de pêche très polyvalent, à moteur et à voile, apparaît en Bretagne. Surnommés “malamoks”, ces sortes de grandes pinasses dotées d’une timonerie fermée se prêtaient à la pêche au thon ou à la sardine, mais ils connurent surtout un grand succès, en particulier dans le pays Bigouden, comme chalutiers à pêche latérale. Au fil du temps, la voilure perdit de son importance au profit de motorisations plus puissantes, mais ces chalutiers de petite pêche connurent un grand succès, jusque dans les années 1960, en particulier dans le pays Bigouden. 

Lancé en 1962 par le fameux chantier Le Cœur de Lesconil, le MilPat fait partie des très rares survivants de cette flottille autrefois pléthorique. Sous son nom de baptême, Michel-Patrick, il a principalement pratiqué la pêche de la langoustine, jusqu’en 1988, au départ du Guilvinec.

Restauré, gréé en dundée dans les années 1990, il est aujourd’hui armé en navire à passagers par l’association fécampoise AFDAM, pour des sorties à la journée, ou de plus longues croisières. 

 

Malamok, c’est un des petits noms, en breton, du pétrel fulmar, un oiseau familier du Nord de l’Atlantique. C’était aussi le nom de baptême d’un bateau de pêche précurseur du type, qui a donné le surnom des chalutiers ultérieurs.

Lola of Skagen

Phoenix

Pellew et les cotres de Luke Powell

Hydrograaf

Découvrez les activités

Découvrez les artistes

Vivez l'expérience

Du 18 au 21 juillet 2024